Comment trouver une croisière exempt d’alcool ?

Trouver une croisière familiale qui soit sans alcool est un défi. Toutefois, il existe quelques traversées sobres qui s’adressent aux passagers qui veulent éviter les boissons alcoolisées.

A propos des croisières

L’alcool et les croisières vont de pair pour de nombreux amoureux de la mer. Les compagnies comptent sur les boissons alcoolisées pour augmenter leurs profits et aussi pour offrir une source de divertissements aux passagers adultes. Par conséquent, il est assez difficile de trouver des croisières qui sont 100 % sans alcool.

Les familles qui cherchent à protéger leurs jeunes enfants contre l’exposition à l’alcool lors d’une croisière doivent faire preuve de créativité avant d’effectuer leurs réservations. Ces voyages sont extrêmement rares mais ils existent. Voici quelques bonnes options dont il faut tenir compte pour en trouver.

La charte

Les croisières chrétiennes, qui sont, en général, réservées par des groupes religieux, se font souvent sans alcool. En effet, c’est un point qui doit être réglé sous contrat avec des compagnies de croisière spécifiques avant de prendre la mer.

Lors des croisières traditionnelles, il est permis de vendre des boissons alcoolisées aux clients âgés de 21 ans et plus. Pour qu’un bateau interdise l’alcool pendant un voyage, il faudrait qu’un contrat d’affrètement soit établi et que les deux parties tiennent compte de l’absence de boissons alcoolisées.

La navigation sans alcool

Les familles qui désirent naviguer avec un être cher, qui a peut-être déjà eu des problèmes d’alcool dans le passé, seront heureuses de savoir qu’il est tout de même possible d’effectuer des croisières « sobres ». Il s’agit d’une option pour les personnes qui sont en cours d’analepsie. Les voyages sont conçus pour montrer aux passagers que la vie peut être célébrée sans l’inclusion de l’alcool. Cependant, il faut noter que ces voyages-là ne sont pas un relais de traitement et ne garantissent en aucun cas la guérison ni le rétablissement d’un malade. Les croisières présentées comme des options de vacances sobres sont plutôt offertes exclusivement aux dépendants en rétablissement et à leurs proches. 

Dans cette optique, l’alcool est interdit sur les navires, mais cela ne veut pas dire que le plaisir a été éliminé. Les croisières mènent à des destinations de vacances populaires, telles que le Mexique, les Caraïbes et l’Alaska. De plus, les voyages offrent des commodités traditionnelles à bord, notamment la baignade, les traitements au spa, les conférenciers et le shopping.

Quelques conseils

Vous pourriez opter pour une compagnie plus stricte dans ses offres de boissons. C’est une très bonne idée de faire confiance à une compagnie qui n’a pas recours à des serveurs qui viennent avec des boissons alcoolisées toutes les cinq minutes afin de vous inciter à consommer plus que vous ne le pouvez. 

Certains parents recherchent des croisières familiales sans alcool parce qu’ils ne veulent pas que leurs adolescents succombent à la tentation. Le point positif est que les compagnies ne sont pas autorisées à servir des boissons aux mineurs à bord des navires. Néanmoins, les parents doivent également rester vigilants lorsqu’ils donnent la liberté à leurs enfants pendant que le navire est en mer. 

Voici quelques façons d’éviter qu’ils soient confrontés à des problèmes d’alcool pendant une croisière familiale :

  • Parlez avec vos adolescents des dangers de la consommation d’alcool pour un mineur.
  • Rappelez-lui que les règles familiales sur la consommation d’alcool s’appliquent toujours pendant les vacances.
  • Envisagez d’apporter des talkies-walkies à bord du navire afin de donner aux adolescents la liberté de se promener, tout en restant en contact.
  • Choisissez un navire qui offre une pléthore d’activités pour les adolescents.

Conclusion

Très peu de bateaux de croisière sont totalement exempts d’alcool. Bien que les membres du personnel délivrent des cartes aux passagers, ils ne peuvent pas contrôler tout ce qui se passe pendant un voyage où il y a de l’alcool. En fin de compte, c’est à vous de décider si vous voulez ou non vous imbiber pendant vos vacances.